top of page

Damien Hirst (1965)

Né à Bristol en 1965, Damien Hirst passe son enfance et son adolescence à Leeds. L’artiste s’installe par la suite à Londres en 1984, où il poursuit des études d’art au Goldsmiths College (1986-1989). C'est à ce moment-là qu'il réalise ses premières sculptures, peintures et installations, entre autres les fameux Medicine Cabinets (Cabinets de médicaments) qui ont été inspirés par le mouvement minimaliste. L’exposition Freeze, dont l’étudiant Damien Hirst était le comissaire en 1988, deviendra l’exposition fondatrice des Young British Artists. 

 

La mort et l’éphémère deviennent très récurrents dans l’art de Hirst, exécuté dans un mélange d’effet de choc, d’esthétique froide et de profondeur symbolique. Ces thèmes l'attiraient depuis très longtemps. Adolescent, il se rendait souvent au département d'anatomie de l'école de médecine de Leeds, où il faisait des croquis et des dessins. En 1991, Hirst commence à travailler sur la série Natural History : Animal Cadavers (Histoire naturelle : cadavres d’animaux), conservée dans des cuves minimalistes remplies de formol. Le requin conservé, The Physical Impossibility of Death in the Mind of Someone Living (L’impossibilité physique de la mort dans l’esprit de quelqu’un qui vit encore) devient l'icône principal des Young British Artists. En 2007, Hirst réalise une de ses œuvres les plus célèbres. For the Love of God (Pour l'amour de Dieu) est le titre donné au moulage en platine, plaqué de diamants et d'un crâne humain. L’œuvre a non seulement une valeur artistique exceptionnelle, mais est aussi reconnue pour sa valeur matérielle. Les peintures de Hirst sont également très prisées par les collectionneurs, plus particulièrement celles des Spot-Paintings. Récompensé par le célèbre Turner Prize en 1995, Damien Hirst compte sans aucun doute parmi les artistes internationaux les plus influents d'aujourd'hui. En 1997, il présente l'exposition personnelle A Beautiful Afterlife (Une belle vie après la mort) à la Galerie Bruno Bischofberger. Après plus de 80 expositions individuelles, une grande rétrospective à la Tate Modern de Londres en 2012 lui est consacré, attirant un très large public. Un jour, par contre, lors d’un échange avec David Bowie, Hirst déclare qu’il « n'avait jamais voulu faire des expositions ».

 

Damien Hirst vit dans le Devon où il dispose d'un grand atelier, tout comme à Gloucester et à Londres.

Retour

bottom of page