top of page

Andy Warhol (1928-1987)

Andrew Warhola est né dans une famille pauvre issue de l’Europe de l’Est le 6 août 1928 à Pittsburgh. Après avoir subi une dépression nerveuse à l’âge de huit ans, il est resté au lit pendant plusieurs semaines. Pendant cette période, les dessins animés et le cinéma deviennent un nouveau refuge pour Warhol, ce qui l’incite par la suite à réaliser ses premiers dessins. De 1945 à 1949, il étudie le design visuel à Pittsburgh. Après avoir décroché son diplôme, l’artiste s’installe à New York, change son nom à Andy Warhol et commence à travailler dans le graphisme publicitaire et dans la décoration de fenêtres. Ses dessins et illustrations reconnaissent un grand succès. Ils ont été publiés dans différentes éditions, exposés dans plusieurs galeries et même récompensés par des prix prestigieux. Warhol devient alors l’un des graphistes les plus fortunés de New York. En 1957, il fonde Andy Warhol Enterprises, Inc. Warhol transfère certains éléments de la publicité et du graphisme dans les beaux-arts. Il trouve ses motifs dans la culture quotidienne et, au début des années 60, il découvre la sérigraphie. Il rejette de plus en plus l’image de l’artiste autonome au profit d’une approche plus mécanique dans la création artistique. Il estime que l’artiste doit être guidé par les règles du marché au lieu de rester fermé dans son propre art. En 1962, sa première exposition à Los Angeles présente ses légendaires Campbell’s Soupcans, ce qui a rapidement déclenché beaucoup de critiques. Warhol est le premier artiste à comprendre comment gagner une reconnaissance mondiale en créant non seulement de l’art, mais aussi en créant sa propre image. Son atelier, surnommé le Factory, devient l’incarnation de la scène artistique, musicale et glamour. Warhol devient producteur de musique et réalisateur de films. Il commence à réaliser ces premiers films en 1963. Au fil des années, il occupe une agence de mannequins, écrit des livres et produit des pièces de théâtre. Son art est considérable par son apparence résolument artificielle et sa méthode triviale de l’expression verbale. Warhol semble être réservé et inaccessible à première observation, mais, en même temps, il est si présent dans tous les types de médias qu’il atteint un statut mythique, même quand il était encore vivant. En 1967, Bischofberger accepte la proposition de Warhol de devenir son nouveau marchand d’art avec un « droit de premier refus ». Il l’encourage à continuer à réaliser ses portraits de célébrités et fonde le magazine Interview. En 1969, Bischofberger demande à son ami artiste de créer les portraits Mao, en 1983, les Toy Paintings et en 1984, les Collaborations avec Basquiat et Clemente. Dans son journal intime (Andy Warhol journal, éd. par Pat Hackett), Warhol répète à plusieurs reprises que ce qui l’effraie le plus, ce sont les peintures des plus jeunes artistes, même si elles représentent ses plus grandes inspirations. Il décède le 22 février 1987, à New York, suite à une opération de sa vésicule biliaire.

 

Lectures : 

 

La mémoire visuelle d’Andy Warhol de Bruno Bischofberger (Bruno Bischofberger considère ce texte comme son plus important de toutes ses publications)

Publié dans :

- Bruno Bischofberger, Andy Warhol’s Visual Memory, Édition Galerie Bruno Bischofberger, Zürich,

2001, p. 9

- (En Allemand) Carl Haenlein (ed.), Andy Warhol Fotografien 1976–1987, Kestner Gesellschaft, Hannover, 2001, p. 13

 

Une courte histoire de ma relation avec Andy Warhol de Bruno Bischofberger

Publié dans :

- (Version longue en préface) Bruno Bischofberger, Andy Warhol’s Visual Memory, Édition Galerie Bruno Bischofberger, Zurich, 2001, p. 6-7

- Magnus Bischofberger, Prehistory to the Future, Highlights from the Bischofberger Collection, Electa, Milan, 2008, p. 258-259

 

Les origines des portraits de célébrités d’Andy Warhol

Citation de Bruno Bischofberger, 2010

Publié dans les textes suivants : 

- Thomas Kellein, The 80s Revisited – From the Bischofberger Collection, Dumont, Cologne, 2010, p. 410

 

Andy Warhol – Big Retrospective Painting de Bruno Bischofberger

Publié dans :

- Andy Warhol – Big Retrospective Painting, Édition Galerie Bruno Bischofberger, Zurich, 2009, p. 7–9

 

Collaborations : Expériences et réflexions avec Basquiat, Clemente et Warhol de Bruno Bischofberger

Publié dans :

- (Version éditée) Magnus Bischofberger, Prehistory to the Future, Highlights from the Bischofberger Collection, Electa, Milan, 2008, p. 262

- (Version non-éditée) Tilman Osterwold (ed.), Collaborations : Warhol, Basquiat, Clemente, Cantz, Ostfildern-Ruit, 1996, p. 39

Retour

bottom of page